Beige sur beige

Un peu plus tard dans cette soirée, juste avant la tombée du jour, je distingue un groupe de cerfs qui se déplacent dans les grandes herbes beiges de la prairie ;  leurs bois  peuvent se confondre avec des arbustes desséchés; heureusement on peut voir leur derrière blanc quand ils s’éloignent.

Tone-on-tone color

Later that evening, just before sunset, I see a group of deers and does moving in the tall meadow grass. Their woods look like dry branches; fortunately we can see their white tail as they walk away.

IMG_0019

J’arrive à contourner leur groupe et à anticiper là où ils semblent se diriger et finis par pouvoir les voir de face. Un vrai plaisir; finalement, ils vont couper un chemin et la photo de leur course me rappelle tellement les dessins des grottes de Lascaux et de nos ancêtres d’il y a dix mille ans qui devaient sans doute aussi les suivre. Nous sommes si proches en age, relativement à notre histoire humaine si l’on considère l’origine de l’Homo Sapiens: ma relativité personnelle devient si évidente à cette échelle ! ….

I manage to circle them and anticipate their direction in order to face them: a great pleasure. Eventually they cross a path and the photo I took of their running away reminds me of the drawings in the Lascaux Cave. Our ancestors must have followed them the same way thousands of years ago. We are actually so close to them considering the beginning of the Homo Sapiens Age: my own self-importance becomes obvious…!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Mais c’est bientot l’heure où tout se confond ; il me faut accepter cette réalité; je ne peux plus voir avec mon objectif photo; je rentre dans ma tanière de toile et me glisse dans mon sac de couchage; je continue à écouter la nuit qui éclaire une à une les étoiles; je reste à l’écoute : un groupe de coyotes signale sa présence pendant une minute par des jappements bien reconnaissables. Ils sont à quelques centaines de mètres puis le calme de la nuit sans vent s’installe.  Cette journée riche de rencontres me remplit le coeur de gratitude.

However, it is nearly time when everything blurs away; I can’t see through the camera lens anymore. I go back to my tent and get into my sleeping bag. I keep listening to the night noises while the stars appear one by one: a nearby group of coyotes can be heard for a few minutes before the silence comes back. Today was full of encounters and I feel gratitude for the world around me.

 

2 thoughts on “Beige sur beige

Leave a Reply